À Claude II Belin, le 12 janvier 1632
Note [16]

Berceau des Carolingiens et ville forte d’Alsace-Lorraine, au confluent de la Moselle et de la Seille, Metz était sous domination française depuis 1552, avec Toul et Verdun, pour former les Trois-Évêchés. À la suite du mariage secret de son frère Gaston avec Marguerite de Lorraine (3 janvier 1632), Louis xiii avait signé le 6 janvier, à Vic-sur-Seille (à une quarantaine de kilomètres au sud de Metz), avec Charles iv de Lorraine, un traité (v. note [37], lettre 6) qui imposait notamment la stricte neutralité du duc dans les hostilités de la guerre de Trente Ans, avec le libre transit des troupes françaises à travers son territoire.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 12 janvier 1632. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0009&cln=16

(Consulté le 17.10.2019)

Licence Creative Commons