À Hugues de Salins, le 9 mars 1657
Note [16]

« les dissipateurs de Montpellier », jeu de mot de Guy Patin entre doctores (docteurs) et decoctores (dissipateurs). V. note [1], lettre 36, pour les sept livres de la Pathologie de Fernel. Pour répondre à la question de Hugues de Salins sur la vie de Jean Fernel (v. sa lettre du 3 mars), Patin allait ensuite faire l’étalage de son érudition bibliographique.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 9 mars 1657. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0468&cln=16

(Consulté le 26.09.2021)

Licence Creative Commons