Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 16.
Note [16]

La note [38] du Naudæana 4 donne en exemple le poème acrostiche (dont les premières lettres de chaque vers forment un ou plusieurs mots) composé par Alcide Musnier à la mémoire de Gabriel Naudé.

L’échantillon ici transcrit par L’Esprit de Guy Patin est un pot-pourri d’échos : « certaine sorte de poésie, dont les derniers mots ou syllabes ont un sens qui répond à la demande qui est contenue dans les vers, et qui semble être faite par un écho. » Les quatre vers cités sont tirés de sources mêlées, avec des variantes. Le jeu y prime sur le sens, et il est impossible de les traduire en conservant les échos qu’ils contiennent :

« Serai-je riche, dis-moi, quand j’aurai écrit des poèmes ? Tard.
Le faune est à moitié chèvre, pourquoi celle-ci l’appelle-t-elle à grands cris ? Elle l’aime.
Penses-tu que je serai fiancé au printemps prochain ? Tu le seras.
Qu’y a-t-il de difficile en amour ? Les atermoiements. »

En toute bonne foi, le compilateur de cet assemblage pourrait être Guy Patin, car je ne l’ai pas vu imprimé ailleurs.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 16.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8217&cln=16

(Consulté le 27/05/2024)

Licence Creative Commons