À Charles Spon, le 23 février 1655, note 17.
Note [17]

« dans le traitement des maladies ; sans quoi ».

Guy Patin réitérait ici, sur l’écoulement de la bile (du foie dans le duodénum) et du chyle (v. note [26], lettre 152), son douteux credo (v. note [10], lettre 288) : contrairement à Jean ii Riolan et beaucoup d’autres, les nouveautés de la science médicale (circulation du sang et du chyle, formation du sang, etc.) n’auraient guère suscité ses passions, pour ou contre, dans la mesure où elles n’influaient pas directement sur sa pratique médicale.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 23 février 1655, note 17.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0391&cln=17

(Consulté le 21/07/2024)

Licence Creative Commons