À Charles Spon, le 16 novembre 1655
Note [17]

« sur l’impuissance du pape Alexandre vii » ; sans doute l’anonyme :

Glossa ordinaria ad Litteras Circulares Alexandri Papæ Septimi quæ Prætextu Pacis procurandæ inter Catholicos Principes ad Patriarchas, Archiepiscopos, Episcopos, Cleros, Religiosos Viros, et omnes Christi Fideles Ecclesiæ Catholicæ scripsit.

[Glosssaire ordonné contre la Lettre circulaire du pape Alexandre vii, {a} que, sous prétexte de procurer la paix entre les princes catholiques, il a écrites aux patriarches, archevêques, évêques, clercs, religieux et tous les fidèles de l’Église catholique du Christ].


  1. Cette lettre pontificale du pape Alexandre vii (v. note [3], lettre 399), datée du 20 septembre 1655, première année de son règne, est transcrite au début du livre : il met toute son autorité à inciter les nations catholiques à la paix.

  2. Sans lieu ni nom, 1655, in‑4o de 71 pages

Dès son premier paragraphe, ce glossaire dénigre la puissance politique dont le pape se croit investi :

Alexander. Magnum hoc nomen et Monarcha dignum, qui universum orbem, curas videlicet suas, ex summo Apostolatus fastigio, circumspicit. Tremendum etiam nomen : qui enim Alexandrum non metuat ?

[Aexandre. Ce grand nom {a} est digne d’un monarque qui jette un regard circulaire sur le monde entier, c’est-à-dire sur ses soucis, depuis le plus haut sommet de l’Apostolat. {b} C’est même un nom qui doit faire trembler : qui donc ne craint pas Alexandre ?]


  1. Référence ironique à Alexandre le Grand qui domina l’Occident civilisé au ive s. av. J.‑C.

  2. Rome.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1655. Note 17

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0426&cln=17

(Consulté le 29.11.2022)

Licence Creative Commons