À Charles Spon, le 21 avril 1643
Note [18]

Moyens préservatifs, et la méthode assurée pour la parfaite guérison du scorbuth : {a} par M. André Falconet, Roannais, docteur médecin en l’Univeristé de Montpellier, et agrégé au Collège de médecins de la ville de Lyon. {b}


  1. Sic, v. note [4], lettre 427.

  2. Lyon, Jean-Antoine i Huguetan, 1642, in‑8o de 95 pages, réédition revue et augmentée, ibid. Antoine Jullieron, 1684.

V. note [4], lettre 981, pour une description du contenu. Cette question à Charles Spon fut sans doute le départ de la durable relation épistolaire de Guy Patin avec Falconet.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 avril 1643. Note 18

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0080&cln=18

(Consulté le 04.12.2022)

Licence Creative Commons