À Charles Spon, le 24 septembre 1658, note 18.
Note [18]

« Le gendre de Cérès voit descendre chez lui peu de rois sans meurtre ni blessure, peu de tyrans dont la mort ne soit humide de sang » (Juvénal, Satire x, 112‑13).

Dans la mythologie gréco-romaine, Cérès, déesse romaine des moissons (Déméter des Grecs), était la mère de Proserpine (Perséphone), épouse de Pluton (Hadès), maître des enfers (v. notule {a}, note [3] du Faux Patiniana II‑6). Les céréales lui doivent leur nom.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 septembre 1658, note 18.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0539&cln=18

(Consulté le 23/06/2024)

Licence Creative Commons