À Charles Spon, le 13 novembre 1663
Note [18]

Marin Le Roi, seigneur de Gomberville (poète et romancier, membre de l’Académie française, 1600-1674) : Les Mémoires de M. le duc de Nevers, prince de Mantoue, pair de France, gouverneur et lieutenant général pour les rois Charles ix, Henri iii et Henri iv, en diverses provinces de ce royaume, enrichis de plusieurs pièces du temps… (Paris, Thomas Jolly, 1665, 2 volumes in‑fo).

Louis de Gonzague, duc de Nevers (1539-1595), l’un des capitaines les plus expérimentés du xvie s., fils de Frédéric ii, duc de Mantoue, avait été élevé à la cour du roi de France, Henri ii, et était devenu duc de Nevers par son union avec Henriette de Clèves (1565). Il se signala dans la seconde guerre civile à la tête des bandes qu’il avait ramenées d’Italie, enleva plusieurs places aux protestants, assista au siège de La Rochelle (1573), embrassa le parti de la Ligue et prit, en 1588, plusieurs villes du Poitou aux calvinistes. Après la mort d’Henri iii, il se rallia cependant à Henri iv, combattit pour lui à Ivry et négocia la réconciliation du roi avec le Saint-Siège. Nommé gouverneur de la Champagne, il fut un des généraux que le roi opposa au duc de Parme, maître d’une partie de la Picardie (G.D.U. xixe s.).

V. note [9], lettre 675, pour les Œuvres de Jean-Louis Guez de Balzac.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 novembre 1663. Note 18

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0760&cln=18

(Consulté le 29.01.2020)

Licence Creative Commons