Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3a. Novembre 1651-novembre 1652, Actes de la Faculté de médecine
Note [18]

« La phlébotomie convient-elle dans la peste ? », conclusion affirmative.

V. note [16] des Actes de 1650‑1651, pour la première quodlibétaire de François Lopès.

Ces cinq quodlibétaires de 1651-1652 respectaient l’ordre des présidences, certes compliqué, mais logique et rigoureusement appliqué par la Faculté.

  • Les deux premières (Antoine de Sarte et Charles Barralis candidats) avaient été présidées « à leur tour ordinaire » (suo ordine, v. note [18], lettre 459) par deux docteurs régents qui se succédaient sur le tableau établi le 23 décembre 1651 (présenté plus haut dans ce chapitre) : Robert Tullouë et Denis Le Soubs y occupaient respectivement les 17e et 16e rangs.

  • Les trois quodlibétaires suivantes (Daniel Arbinet, François Landrieu et François Lopès candidats) l’avaient été « hors tour » (extra ordine) par des docteurs présidant pour la première fois : Germain Hureau, reçu docteur le 20 novembre 1651 (v. infra note [26]), occupait le 111e et dernier rang du tableau ; mais ses deux compagnons, classés derrière lui à la licence du 18 juillet 1650 (v. note [16] des Actes de 1650‑1651), n’étaient pas encore inscrits sur ce tableau car ils avaient obtenu leur doctorat après son établissement, le 30 décembre 1651 pour Michel Langlois (v. infra note [27]) et le 23 janvier 1652 pour Jean-Antoine Bourgaud, (v. infra note [28]).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3a. Novembre 1651-novembre 1652, Actes de la Faculté de médecine. Note 18

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8186&cln=18

(Consulté le 30.10.2020)

Licence Creative Commons