À Charles Spon, le 6 mai 1650
Note [19]

« sur le lait de femme ».

Galien a disserté en divers endroits de son œuvre sur l’emploi du lait de femme pour soigner la phtisie (v. note [19], lettre 223). Ce passage du De marcore Liber [Livre sur le marasme] (Kühn, volume 7, page 701, traduit du grec), par exemple, éclaire sur la raison pour laquelle les médecins du temps de Guy Patin recouraient si volontiers au lait d’ânesse dans les cas désespérés et terminaux de cachexie (ou marasme) de la tuberculose ou des cancers :

Mihi porro nihil ad hæc omnia lacte videtur esse præstantius, præcipue quidem si quis muliebrem mammam ore apprehendens id ipsum mulgere toleret, quemadmodum sane Euryphon et Herodicus in phthisicis præcipiunt ; sin minus, at saltem asininum adhuc calidum assumat, quod brevissimo temporis spatio ambienti aeri fuerit expositum. Hic igitur alimentorum scopus non iis solum, qui similem senectuti affectionem, vel etiam marcorem syncopalem habent, confert, verum etiam iis, quos marcor a Philippo retorridus appellatus occupat.

[Il me semble d’ailleurs que dans tous ces cas rien n’est plus souverain que le lait, surtout si le malade supporte de le téter directement de la mamelle d’une femme, comme Euryphon et Herodicus {a} l’ont fort recommandé ; sinon, à défaut, le lait d’ânesse chaud peut remplir le même office, à condition d’avoir été très brièvement exposé à l’air ambiant. Cette sorte d’aliments convient non seulement à ceux qui ont une affection semblable à la vieillesse, ou même une cachexie syncopale, mais aussi à ceux qui souffrent d’un marasme desséché, {b} comme l’appelle Philippus].


  1. Deux des maîtres d’Hippocrate.

  2. Μαρασμος περιφρυγης, marasmos périphrugês (marasme entièrement consumé, terminal).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 mai 1650. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0227&cln=19

(Consulté le 22.01.2021)

Licence Creative Commons