À Claude II Belin, le 26 décembre 1640
Note [2]

« le génie de Galba est mal logé » : mot de M. Lollius sur Galba, homme distingué par son éloquence, mais dont la difformité corporelle gâtait la prestance.

La citation (développée dans la note [8], lettre latine 313) est extraite des Saturnales (livre ii, vi, 3) de Macrobe (Ambrosius Aurelius Theodosus Macrobius), philosophe et philologue latin du ive s. ; outre sept livres de Saturnales, ouvrage de compilation sur toutes sortes de sujets, dont le mérite principal est d’avoir conservé de nombreux fragments d’œuvres aujourd’hui disparues, Macrobe a laissé un Commentaire au Songe de Scipion, de Cicéron, en deux livres (G.D.E.L.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 26 décembre 1640. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0052&cln=2

(Consulté le 29.06.2022)

Licence Creative Commons