À André Falconet, le 24 novembre 1666, note 2.
Note [2]

Par exemple, page 316 du Scaligerana :

« Les Esséens {a} ne chiaient pas le jour du Sabbat ; nos Hollandais n’y eussent pas été bons. » {b}


  1. Ou Esséniens, v. note [19], lettre 229.

  2. Pour être honnête, cela se lit dans la réédition de 1740, où « chiaient » a remplacé « dînaient », qui n’avait ni sel ni sens, mais figurait dans les deux premières éditions (1666, page 109, et 1669, page 105).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 24 novembre 1666, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0891&cln=2

(Consulté le 25/04/2024)

Licence Creative Commons