À Charles Spon, le 24 mai 1650
Note [19]

« Il n’a d’utilité ni pour lui, ni pour les autres. »

Alciat (Andrea Alciato, Milan 1492-Pavie 1550) professa le droit avec beaucoup d’éclat à Avignon, à Bourges, à Milan, à Bologne et à Ferrare. L’un des premiers, il chercha à éclairer l’étude du droit au moyen de l’histoire, des langues et de la littérature de l’Antiquité. Ses innovations commencèrent la ruine de l’école des vieux glossateurs et ouvrirent la voie à Cujas. Outre ses ouvrages de droit et d’histoire, Alciat connut un immense succès avec son Emblematum libellus [Opuscule d’emblèmes] (Augsbourg, H. Steyner, 1531, in‑8o, très nombreuses rééditions), recueil de petits poèmes latins illustrés de gravures (G.D.U. xixe s.). La citation de Guy Patin est extraite de l’emblème 81 (Padoue, Petrus Paulus Tozzius, 1621, in‑4o) :

Desidia
Desidet in modio Essæus, speculatur et astra.
Subtus et accensam contegit igne facem.
Segnities specie recti velata cucullo,
Non se, non alios utilitate iuvat
.

[L’oisiveté
Un Essénien se repose assis sur un boisseau, contemplant les étoiles. Au-dessous de son siège il cache une torche allumée. Il ne lui sert à rien, non plus qu’aux autres, de dissimuler sa paresse sous un capuchon, en se donnant l’apparence de l’honnêteté].

Les Esséniens, préfiguration des moines chrétiens, étaient « une secte de juifs qui faisaient profession de communauté de biens, qui fuyaient toutes sortes de plaisirs, particulièrement le mariage, condamnaient les serments, ne buvaient que de l’eau, n’offraient à Dieu que des choses inanimées et observaient le sabbat si scrupuleusement qu’ils n’auraient pas remué un vase. Philon a distingué deux ordres d’Esséniens : les uns s’attachaient à la pratique et les autres, qu’on nomme Thérapeutes, à la contemplation » (Littré DLF).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 mai 1650. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0229&cln=19

(Consulté le 10.12.2019)

Licence Creative Commons