À Charles Spon, le 3 décembre 1649
Note [20]

Samuel Sorbière vivait alors à Leyde, en Hollande, où il exerçait la médecine et s’adonnait à l’écriture. Grégoire-François Du Rietz (écrit phonétiquement Durier par Guy Patin ; Arras 1607-1682), docteur en médecine de Salamanque (ou de Montpellier, mais il n’est pas dans le recensement de Dulieu), avait obtenu un titre de conseiller médecin ordinaire de Louis xiii.

Ami de Saumaise et de l’abbé Bourdelot, il s’était rendu en Suède sur l’invitation de la reine Christine en 1642 pour rester longtemps attaché à sa personne. Fort bien vu en cour, il fonda la Société des médecins suédois (futur Collège médical) dont il fut le président et l’archiatre. Il institua aussi une École de médecine à Stockholm. En remerciement de ses bienfaits pour le pays, la reine l’anoblit en 1651 ; il fut intégré au Riddarhuset (chambre des nobles) en 1660. Catholique de baptême, Du Rietz se serait converti à la religion réformée et de moine, serait devenu médecin (Jestaz).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 décembre 1649. Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0209&cln=20

(Consulté le 22.09.2019)

Licence Creative Commons