À Charles Spon, le 16 novembre 1655, note 20.
Note [20]

Dictionnaire de Trévoux :

« Saint Hubert est le patron des chasseurs, parce qu’on dit que Dieu le convertit à la chasse en lui faisant apparaître un crucifix entre le bois d’un cerf ; mais tout ce qu’on raconte de ce saint, avant qu’il fût évêque de Maastricht, {a} passe pour faux chez les nouveaux critiques. Il y a toujours chasse le jour de Saint-Hubert, {b} quelque temps qu’il fasse. » {c}


  1. Au viiie s.

  2. Le 3 novembre.

  3. On attribuait aussi à saint Hubert la vertu de guérir la rage (v. note [2], lettre de Hugues ii de Salins, datée du 16 décembre 1656).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1655, note 20.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0426&cln=20

(Consulté le 03/03/2024)

Licence Creative Commons