À André Falconet, le 3 juin 1661
Note [21]

Loret, qui avait mis toute sa confiance dans l’empirique Marin, {a} était bien plus optimiste (Muse historique, livre xii, lettre xix, du samedi 14 mai 1661, page 352, vers 37‑46) :

« Lamoignon, premier ornement
Du Palais et du Parlement,
Cet homme si plein de lumières,
Dont j’ai prôné, dans mes dernières
La langueur et l’infirmité,
A repris vigueur et santé.
De la fièvre il n’est plus la proie,
Et je l’annonce avecque joie,
Pour réjouir de tous côtés
Ceux que j’en avais attristés. »


  1. V. note [11], lettre 696.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 juin 1661. Note 21

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0701&cln=21

(Consulté le 27.09.2022)

Licence Creative Commons