À Thomas Bartholin, le 29 novembre 1662
Note [23]

V. note [2], lettre 774, pour L’Homme de René Descartes… (ouvrage posthume paru pour la première fois en latin, De Homine… à Leyde en 1662).

Guy Patin proclamait ici sans détour son mépris pour le philosophe que ses adversaires considéraient comme le pourfendeur moderne de l’aristotélisme ; opinion que partageait Thomas Bartholin (v. note [15] de sa lettre datée du 18 octobre 1662). Ces médecins n’appréciaient guère qu’un profane se mêlât d’interpréter l’anatomie et la physiologie humaines.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 29 novembre 1662. Note 23

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1254&cln=23

(Consulté le 05.08.2021)

Licence Creative Commons