Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 3 manuscrit, note 23.
Note [23]

Ce court article, sans relation avec le précédent ni avec le suivant (dont je l’ai séparé), me semble ne pouvoir se comprendre qu’avec l’addition que je propose (entre chevrons), inspirée de Furetière : « Il s’est levé trop matin, il s’est allé recoucher. »

Un peu plus bas, le Borboniana a recouru à une expression voisine pour blâmer les débauches romaines du cardinal Duperron (v. infra note [29]).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 3 manuscrit, note 23.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8204&cln=23

(Consulté le 02/03/2024)

Licence Creative Commons