Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 3 manuscrit
Note [29]

Cette addition marginale précise les débauches « vénériennes » (sexuelles) du cardinal Duperron, avec une version abrégée de ce féroce dialogue entre Pasquin (v. note [5], lettre 127) et un passant (Viator), attribué à Celio Secondo Curione (Cælius Secundus Curionus, humaniste protestant piémontais du xvie s.), contre les mœurs sodomites des pontifes romains et de leurs concitoyens, jouant sur le palindrome Roma [Rome], Amor [Amour] :

– Roma quid est ? – Quod te docuit præposterus ordo.
– Quid docuit ? – Iungas versa elementa scies.
– Roma amor est. – Qualis ? – Præprosterus. – Unde hoc ?
– Roma mares. – Noli dicere plura, scio
.

[– Qu’est-ce que Roma ? – Tu l’apprendras en en lisant les lettres à l’envers.
– Qu’apprend-on ainsi ? – Tu le sauras en inversant de nouveau les lettres.
– Roma est Amor – Mais lequel donc ? – Inversé. – Et qu’en déduire ?
– Rome, les mâles ! – Inutile d’en dire plus, j’ai compris].

V. supra note [23] pour la voluptueuse habitude de se lever à midi.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 3 manuscrit. Note 29

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8204&cln=29

(Consulté le 01.07.2022)

Licence Creative Commons