À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665
Note [24]

Page 73 (Paris, 1646), livre i, même chapitre xxx (v. supra note [23]), § 14, dans deux phrases blâmant Galien pour avoir dit que la rose n’est ni froide ni chaude, mais tiède, remonter les mots hoc et tantum de la ligne 4 à la ligne 3 (en laissant un tantum dans la ligne 4) dans :

Revera, non ανιατρον [tantum hoc] est, sed αλογον. I. enim repudio illud, i. gr. ratione [hoc] tantum intelligi.

[En vérité, il est (cela n’est pas seulement) contraire à l’art de soigner, mais absurde. C’est-à-dire que je suis en effet d’avis contraire au sien, étant entendu qu’il s’agit seulement de la dose d’un grain].

L’édition de Francfort (1667, pages 58) a appliqué cette correction.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665. Note 24

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1384&cln=24

(Consulté le 09.12.2022)

Licence Creative Commons