À Claude II Belin, le 4 novembre 1631
Note [27]

V. note [5], lettre 15, pour Nicolas Piètre.

Simon Bazin, reçu docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1598, en devint doyen de 1638 à 1640. En cette qualité, il choisit la nourrice qui éleva Louis xiv.

Deux des nombreuses thèses qu’il a présidées ont été imprimées : Ergo magis ab aëre quam alimentis corpus mutatur [Le corps est donc plutôt transformé par l’air que par les aliments] (Paris, 1598, in‑4o ; quodlibétaire du 26 novembre, Pierre Collier candiat), et Ergo ex carie pudendi callosa cicatrix syphilidis certissimum signum [Une cicatrice calleuse à la suite d’un chancre honteux est donc un signe très certain de syphilis] (Paris, 1628, in‑4o ; cardinale du 9 mars, Pierre Guénault candidat) (J. in Panckoucke et Triaire).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 4 novembre 1631. Note 27

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0007&cln=27

(Consulté le 12.08.2020)

Licence Creative Commons