À Charles Spon, le 9 octobre 1654, note 27.
Note [27]

« plus pesant même que l’Etna » ; paroles du jeune Scipion au vieux Caton (v. note [5] de Guy Patin contre les consultations charitables de Théophraste Renaudot) dans le dialogue de Cicéron De Senectute [De la Vieillesse] (chapitre ii) :

numquam tibi senectutem gravem esse senserim, quæ plerisque senibus sic odiosa est, ut onus se Ætna gravius dicant sustinere.

[c’est que jamais on n’a le sentiment que la vieillesse te soit à charge, alors que la plupart des vieillards la considèrent comme un fardeau haïssable ; à les entendre on les croirait écrasés sous un poids plus lourd que celui de l’Etna].

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 9 octobre 1654, note 27.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0372&cln=27

(Consulté le 20/07/2024)

Licence Creative Commons