À Charles Spon, le 16 avril 1649
Note [28]

« avec typhomanie, qui est un mélange de frénésie et de léthargie. »

La typhomanie (typhomania, τυφομανια, de τυφος, stupeur, et de μανια, délire) est un « délire avec stupeur, ou délire obscur ; tel est le délire qui accompagne ordinairement la fièvre des prisons et qu’on a désigné en latin par le mot subdelirium » (Nysten).

Guy Patin a placé ce post-scriptum dans la marge supérieure du recto de la lettre. Les fièvres qu’il y décrivait évoquent soit le scorbut (v. note [4], lettre 427), soit plus probablement le typhus, infection (Rickettsia prowazekii) transmise par les déjections du pou pendant les périodes de disette et de promiscuité. Selon ce témoignage médical (peu connu des historiens) le peuple de Paris semblait donc avoir cruellement souffert pendant le siège.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 avril 1649. Note 28

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0172&cln=28

(Consulté le 05.12.2019)

Licence Creative Commons