À André Falconet, le 11 octobre 1660
Note [28]

La remarquable précocité du jeune Falconet lui fermait les portes du baccalauréat en médecine de la Faculté de Paris (v. note [19], lettre 625) : né le 16 novembre 1644, Noël n’aurait pas 17 ans en août 1661 ; Guy Patin semblait pressé de voir son pensionnaire quitter Paris, mais il dut prendre patience jusqu’à la fin de l’été 1662.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 11 octobre 1660. Note 28

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0642&cln=28

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons