À Charles Spon, le 13 juillet 1649
Note [29]

Les états généraux étaient des assemblées convoquées par le roi de France et composées des représentants de toutes les provinces du royaume appartenant aux trois ordres : clergé, noblesse, tiers état. C’était dans l’ancien régime le moyen pour le souverain de communiquer avec ses sujets dans les moments critiques : lorsqu’il éprouvait des difficultés (notamment financières), voulait donner une assise plus large à ses décisions ou provoquer une trêve (lors des régences ou des guerres de religion). Avant l’époque où Guy Patin écrivait, les derniers états généraux avaient été réunis au couvent des Grands-Augustins, à Paris, du 27 octobre 1614 au 25 février 1615, sous la régence de Marie de Médicis (minorité de Louis xiii). Malgré plusieurs tentatives de les réunir durant la Fronde, il n’y en eut plus d’autres jusqu’à ceux de 1789.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 juillet 1649. Note 29

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0186&cln=29

(Consulté le 20.01.2021)

Licence Creative Commons