À Claude I Belin, le 20 avril 1630
Note [3]

Quirin Le Vignon (Clermont-en-Argonne vers 1557-Paris 19 avril 1649), avait été reçu licencié (1606), puis docteur régent (1607), et élu doyen de la Faculté de médecine de Paris (nov. 1614-nov. 1616). Conseiller médecin du duc d’Orléans, il n’a rine publié d’autre que ses thèses.

Guy Patin avait une profonde admiration pour Le Vignon en raison du décret contre les médicaments chimiques qui avait été prononcé sous son décanat, le 18 octobre 1615 (v. note [11], lettre 311). V. note [33], lettre 335, pour François Le Vignon, fils de Quirin, qui n’adhéra pas aux opinions dogmatiques de son père.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude I Belin, le 20 avril 1630. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0001&cln=3

(Consulté le 12.08.2020)

Licence Creative Commons