À Charles Spon, le 21 octobre 1642
Note [3]

Dans ses premières lettres à Charles Spon, Guy Patin appelait Henri Gras « M. Le Gras », sans doute par confusion avec l’imprimeur Henri Le Gras de Paris, qui publia notamment plusieurs ouvrages de René Descartes. Comme Gras, Spon était « de la Religion » réformée. V. note [6], lettre 68, pour l’Hippocrate d’Anuce Foës, dont, faute de privilège, l’édition lyonnaise n’a pas abouti.

On a une lettre que Samuel Du Clos, médecin de Metz, a écrite à Guy Patin le 26 décembre 1657.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 octobre 1642. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0071&cln=3

(Consulté le 27.05.2020)

Licence Creative Commons