À Charles Spon, le 24 septembre 1649
Note [3]

V. note [42], lettre 197, pour la mort de l’impératrice. L’autre nouvelle était fausse : le roi du Portugal, Jean iv, avait alors trois fils vivants, Théodore (né en 1634), Alphonse (1643) et Pierre (1648) ; d’ailleurs une plume a rayé « que le fils unique du roi de Portugal est mort, et » sur le manuscrit, sans certitude que ce soit celle de Guy Patin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 septembre 1649. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0198&cln=3

(Consulté le 28.11.2020)

Licence Creative Commons