À André Falconet, le 5 novembre 1660, note 3.
Note [3]

V. note [16], lettre 642, pour la vespérie de Charles de Laval, présidé par Guy Patin le 24 novembre, sur le choix entre saignée et antimoine dans le traitement de l’apoplexie.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 5 novembre 1660, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0648&cln=3

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons