À Charles Spon, le 20 octobre 1666
Note [3]

L’exemplaire conservé à la Bibliothèque de l’Arsenal des Remarques pour servir de réponse à deux écrits imprimés à Bruxelles contre les droits de la reine sur le Brabant, et sur divers lieux des Pays-Bas (Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, imprimeur du roi, 1667, in‑12o, français et latin) porte cette note manuscrite : « Cet ouvrage est de Guy Joly [v. note [9], lettre 180], conseiller au Châtelet. Cet exemplaire est à conserver à cause de la version latine qui suit ».

La traduction en latin, sous la même couverture, porte le titre de Observationes sive responsio ad duos tractatus Bruxellis editos adversus reginæ christianissimæ ius in Brabantiam et in alias quasdam Belgii provincias. Ce livre bilingue répliquait à deux ouvrages de Pierre Stockmans : Deductio ex qua probatur clarissimis argumentis, non esse ius devolutionis in ducatu Brabantiæ, nec in aliis Belgii provinciis, ratione principum earum, pro ut quidam conati sunt asserere [Déduction prouvant par des arguments très brillants qu’il n’y a pas droit de dévolution sur le duché de Brabant, ni sur les autres provinces de Belgique, en raison des princes qui les gouvernent, dans la mesure où ceux qui en sont issus en sont les possesseurs] (Bruxelles, François Froppens, 1666, in‑4o) ; Tractatus de iure devolutionis [Traité sur le droit de dévolution] (ibid., 1666, in‑4o).

La dévolution, qui allait faire l’objet d’une guerre de la France contre l’Espagne (8 mai 1667-2 mai 1668), était une « coutume de Brabant [v. note [38], lettre 516], en vertu de laquelle les meubles d’un homme remarié passaient par héritage aux enfants qu’il pouvait avoir eus du premier lit, à l’exclusion de ceux du deuxième ; Marie-Thérèse était fille de Philippe iv d’un premier lit, tandis que Charles ii était fils d’un deuxième lit » (Littré DLF).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 octobre 1666. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0883&cln=3

(Consulté le 16.04.2021)

Licence Creative Commons