À Heinrich Meibomius, le 10 février 1661
Note [3]

Leo Afer, ou Africanus (Léon l’Africain), est le nom que le pape Léon x (v. note [7], lettre 205) a donné, en l’adoptant, à Hassan al-Wazzan (Grenade vers 1490-Tunis après 1550), diplomate et explorateur de l’Afrique du Nord. Il a laissé une Description de l’Afrique en neuf livres, qui a été plusieurs fois publiée en italien, français et latin au xvie s., et souvent rééditée depuis (Gallica pour l’édition en trois volumes de 1896-1898). L’ouvrage contient bien des passages curieux (v. notule {g} de la note [35], lettre latine 154, pour un exemple, sur le tribadisme pratiqué par les devineresses de Fez), mais il ne s’y trouve pas de « Vie des philosophes et des médecins arabes par Leo Afer ».

La 3e partie du Joh. Henrici Hottingeri Bibliothecarius Quadripartitus [Bibliothécaire en quatre parties de Johann Heinrich Hottinger (v. note [3], lettre 413)] (Zurich, Melchior Stauffacher, 1664, in‑4o), intitulée De Theologia Patritica [La Théologie patristique], allait néanmoins contenir un long Appendix Leonis Africani hactenus ανεκδοτω de Scriptoribus Arabicis [Appendice de Léon l’Africain sur les Écrivains arabes, inédit jusqu’à ce jour] (pages 246‑294). Parmi les vies des médecins et des philosophes arabes qui y sont décrites, se trouvent notamment celles de Mésué (pages 246‑249) et d’Avicenne (pages 256‑261).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Heinrich Meibomius, le 10 février 1661. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1188&cln=3

(Consulté le 07.04.2020)

Licence Creative Commons