À Johann Georg Volckamer, le 26 octobre 1662
Note [3]

V. note [5], lettre latine 195, pour le traité de Johann Paul Felwinger « sur la Manière de s’enrichir » (Francfort, 1652), son bref commentaire « sur les Sénateurs » (Altdorf, 1656) et ses « Dissertations politiques » (Nuremberg, 1661).

Les deux autres ouvrages cités ici sont :

  • Dissertatio politica de Tyrannide, quam secundis Divini Numinis auspiciis, sub Præsidio Dn. M. Johannis Pauli Felwinger, Pol. Met. et Log. P.P., Placidæ eruditorum censuræ subjicit Stephanus Jacobus Silberradt Norimberg… [Dissertation politique sur la Tyrannie, qu’avec l’aide de Dieu tout-puissant, Stephan Jakob Silberradt, natif de Nuremberg, a soumise au bienveillant jugement des savants, sous la présidence de M. Johann Paul Felwinger, premier professeur de politique, métaphysique et logique…] (Altdorf, Georg Hagen, 1653, in‑4o) ;

  • Joh. Pauli Felwingeri, Professoris Altdorphini, brevis commentatio de Disputatione, complectens totam methodum disputandi. Cum indice locupletissimo [Bref commentaire sur la Disputation, contenant une méthode complète pour débattre. Avec un très riche index] (Altdorf, Georg Hagen, 1659, in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 26 octobre 1662. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1249&cln=3

(Consulté le 31.01.2023)

Licence Creative Commons