Annexe : Paul Triaire, éditeur des Lettres en 1907, note 3.
Note [3]

Le chartiste Anatole de Montaiglon (1824-1895) et l’historien Philippe Tamizey de Larroque (1828-1898) : v. les Éditions avortées des Lettres et la destruction partielle de leurs manuscrits en 1895, pour plus de détails.

Longtemps avant Internet, l’Intermédiaire des chercheurs et curieux, fondé en 1864, paraissait les 10, 20 et 30 de chaque mois pour échanger « questions et réponses littéraires, historiques, scientifiques et artistiques, trouvailles et curiosités ». Marie-France Claerebout, très précieuse relectrice et éditrice technique de notre édition, a déniché ce court article dans le no 1003, daté du 10 mai 1903 (volume xlvii, colonnes 665-666) :

« Le manuscrit des lettres de Guy Patin à Falconet. Personne n’ignore que le manuscrit des lettres de Guy Patin à André Falconet, médecin à Lyon, a disparu et qu’on le chercherait en vain à la Nationale, dans les autres grands dépôts de Paris, ou à la bibliothèque de Lyon. Il est probable que, s’il n’a pas été détruit, il se trouve à l’étranger dans quelque bibliothèque publique ou privée… Je demande si l’un des correspondants de l’Intermédiaire pourrait me renseigner à ce sujet. Je demande aussi s’il en est qui connaissent l’existence de lettres inédites de Patin, en dehors, bien entendu, de celles qui existent à la Bibliothèque nationale, au Collège de France et à la Faculté de médecine de Paris.

Autre question : MM. de Montaiglon et Tamizey de Larroque préparèrent une édition annotée de Patin. Un incendie détruisit le manuscrit copié et collationné qui se trouvait chez M. Tamizey. Toutefois, une partie des lettres annotées, classées chacune dans une chemise, constituant un dossier spécial, se trouvaient à ce moment dans les mains de M. de Montaiglon qui les révisait. On sait ce que sont devenus les papiers de celui-ci depuis sa mort. Mais les lettres annotées par les deux savants sont introuvables. Quelqu’un pourrait-il dire quel est leur détenteur ?

Dr P. Triaire. »

Les numéros suivants de l’Intermédiaire ne contiennent aucune réponse qui soit digne de mémoire. La question de Paul Triaire est donc toujours en suspens. Tout aussi curieux et perplexes que lui, nous la reposons aux internautes.

Imprimer cette note
Citer cette note

x

Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Paul Triaire, éditeur des Lettres en 1907, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8035&cln=3

(Consulté le 09/06/2023)

Licence Creative Commons