De Thomas Bartholin, le 21 juillet 1663
Note [3]

Anders Krag (Andreas Kragius ou Cragius, Rypen, Jutland 1558-1600), docteur en médecine de l’Université de Montpellier en 1585, a enseigné les mathématiques à Copenhague en 1589, puis la physique (histoire naturelle) l’année suivante. Il n’a publié qu’un recueil de discours médicaux et de thèses montpelliéraines, et une lettre décrite infra dans la note [4] (Éloy).

Son frère Niels Krag (Nicolaus Kragius ou Cragius, Rypen 1550-1602), philologue, historien et diplomate danois, professeur d’histoire à Copenhague, est entre autres auteur de De Republica Lacedæmoniorum Libri iiii. Ad Ampliss. Daniæ Cancellarium. Opus Antiquitatum Politicarum, ac præsertim Græcarum, studiosis, lectu iocundum, nec inutile futurum [Quatre livres sur la République des Lacédémoniens (v. note [25] du Faux Patiniana II‑1). Dédiés à l’amplissime chancelier du Danemark. Ouvrage d’agréable lecture et qui ne sera pas inutile à ceux qui étudient les antiquités politiques, notamment grecques] (sans lieu [Heidelberg], Petrus Santandreanus, 1593, in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Thomas Bartholin, le 21 juillet 1663. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9080&cln=3

(Consulté le 24.09.2022)

Licence Creative Commons