À Charles Spon, le 8 juin 1657
Note [30]

« j’ignore tout à fait ce que ça peut être de différent ». Guy Patin s’y perdait dans les ouvrages posthumes de Jean-Louis Guez de Balzac {a} qui sortaient alors des presses :

  • Entretiens de feu Monsieur de Balzac ; {b}

  • Les derniers Entretiens de M. Du Mas {c} avec M. de Balzac ; {d}

  • L’Aristippe ou De la cour parut en 1658. {e}


    1. Mort en février 1654, v. note [7], lettre 25.

    2. Paris, Augustin Courbé, 1657, in‑12 de 387 pages, contenant 41 entretiens (ou lettres) ; avec très longue épître de Guillaume Girard (v. note [16], lettre 349), datée d’Angoulême le 2 avril 1657.

    3. Signataire de la dédicace, que je ne suis pas parvenu à mieux identifier.

    4. ibid. Charles de Sercy, 1656, in‑4o de 228 pages, contenant neuf entretiens touchant principalement à la religion catholique (avec critique du jansénisme).

    5. V. note [7], lettre 303.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 juin 1657. Note 30

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0484&cln=30

(Consulté le 06.07.2022)

Licence Creative Commons