À Charles Spon, le 4 février 1650
Note [31]

Les Parques sont dans la mythologie gréco-romaine les trois filles d’Érèbe (v. notule {a}, note [7], lettre de Reiner von Neuhaus, datée du 1er juin 1673) et de la Nuit ; elles présidaient à la vie et à la mort des hommes. Elles filaient la laine, dont la couleur annonçait le ton de la vie : courte et infortunée pour la noire, longue et heureuse pour la blanche. Clotho tenait la quenouille, Lachésis tournait le fuseau et Atropos coupait le fil.

La Parque, au singulier, métonymie de la mort, est Atropos.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 février 1650. Note 31

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0216&cln=31

(Consulté le 07.12.2022)

Licence Creative Commons