À Charles Spon, le 30 janvier 1652
Note [33]

Charles-Léon, comte de Fiesque (mort à Madrid en 1658), ancien allié des Vendôme dans la cabale des Importants (v. note [15], lettre 93), frondait alors avec ardeur aux côtés de Condé qui l’avait envoyé à Paris pour arranger ses affaires.

Journal de la Fronde (volume ii, fo 13 vo, Paris, janvier 1652) :

« Le soir du même jour, 24, le comte de Fiesque, qui arriva ici le jour précédent de la part de M. le Prince, ayant témoigné à Son Altesse Royale que ce prince souhaitait fort à s’unir avec elle pour l’expulsion du cardinal Mazarin et pour la paix générale, suivant la proposition qui lui en avait été faite par M. de Fontrailles, Son Altesse Royale signa le traité d’union avec lui et avec le duc de Lorraine, pour lequel Mme d’Orléans {a} le signa aussi, comme en ayant reçu la procuration, et le comte {b} le signa pour M. le Prince, duquel il en avait aussi apporté la procuration. Ils s’obligent par cette union à ne faire point d’accord l’un sans l’autre. » {c}


  1. Sœur de Charles iv de Lorraine et épouse de Gaston d’Orléans.

  2. Fiesque.

  3. Cet accord a été publié : Articles et conditions dont Son Altesse Royale et M. le Prince sont convenus pour l’expulsion du C. Mazarin hors du royaume, en conséquence des déclarations du roi et des arrêts des parlements de France intervenus sur icelles (Paris, 1652, in‑8o de 8 pages).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 janvier 1652. Note 33

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0280&cln=33

(Consulté le 28.02.2020)

Licence Creative Commons