Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 7 manuscrit
Note [33]

Au sein du calvinisme hollandais, les antagonistes les plus acerbes des arminiens de Rotterdam, tenants du libre arbitre (v. note [7], lettre 100), étaient les gomaristes d’Amsterdam, inspirés et menés par le théologien Franciscus Gomarus (Franz Gomar ou Francisco Gomaro, Bruges 1563-Groningue 1641), professeur de théologie à Leyde, défenseur intransigeant de la prédestination. Les Provinces-Unies furent au bord de la guerre civile pendant les premières décennies du xviie s. Il s’agissait, en somme, de la forme protestante de la querelle de la grâce divine qui opposa tout aussi vivement, dans le catholicisme, jésuites et jansénistes. L’affaire se solda par une victoire des gomaristes néerlandais, tandis que sombra le jansénisme français. Gisbertus Voetius (v. note [8], lettre 534) est le gomariste dont la correspondance de Guy Patin a le plus parlé.

V. note [17], lettre 287, pour le roi Jacques ier d’Angleterre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 7 manuscrit. Note 33

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8208&cln=33

(Consulté le 06.10.2022)

Licence Creative Commons