À Charles Spon, le 26 avril 1658
Note [34]

Gaston-Jean-Baptiste, marquis puis duc de Roquelaure (1615-1683), surnommé l’homme le plus laid de France, était un frère d’Antoine (v. note [36], lettre 152). Il se rendit célèbre par sa gaieté, un esprit fécond en saillies et de brillants faits d’armes. Blessé et fait prisonnier au combat de La Marfée (1641, v. note [1], lettre 110), il s’était distingué l’année suivante à la bataille de Honnecourt, puis aux sièges de Gravelines, de Bourbourg et de Courtray. Blessé au siège de Bordeaux pendant la Fronde, il contribua à la conquête de la Franche-Comté et à celle de la Hollande (1671). Lieutenant général en 1650, duc et pair en 1652 et gouverneur de la Guyenne en 1676, Roquelaure mourut en laissant la réputation d’un bon militaire et d’un homme d’esprit. Toutefois, Saint-Simon l’a représenté comme un « duc à brevet et plaisant de profession » (Mémoires, tome i, page 214) (G.D.U. xixe s. et Adam).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 26 avril 1658. Note 34

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0524&cln=34

(Consulté le 02.12.2020)

Licence Creative Commons