De Christiaen Utenbogard, le 21 août 1656, note 37.
Note [37]

Libre adaptation de la Deuxième épître de Pierre (2:10) ; en bon calviniste, Christiaen Utenbogard n’a pas puisé dans la Vulgate (v. note [6], lettre 183), mais dans le Nouveau Testament de Théodore de Bèze :

« par cupidité, nous corrompront de leurs discours frelatés ; qui, dans un appétit de souillure, recherchent les plaisirs charnels et méprisent l’autorité du Seigneur ; qui, présomptueux et arrogants, ne craignent pas d’injurier ; pires que Lucifer en personne. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x

Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Christiaen Utenbogard, le 21 août 1656, note 37.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9065&cln=37

(Consulté le 29/05/2023)

Licence Creative Commons