À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665
Note [39]

Page 166 (Paris, 1646), livre ii, chapitre xli, De Brassica [Le Chou], ligne 22 (§ 4), supprimer le second Bauhini dans :

Ex omni numero, in Officinis quidem venit Brassicæ capitæ albæ i Bauhini, semen et folia : in culinam autem et hæc, et v Bauhini, quæ est Brassica gongylodes, a vulgo Caulirapa dicta, artificio introducto.

[Parmi tous les choux, viennent bien sûr, dans les officines, la graine et les feuilles du chou à tête blanche, première variété de Bauhin ; mais surtout, en cuisine, la cinquième de Bauhin, qui est le chou rond, vulgairement appelé chou-rave, qu’on cultive].

V. note [35], lettre 318, pour les deux traités de botanique publiés par Caspar Bauhin avant 1646.

La réédition de Francfort (1667, page 133) a supprimé les deux Bauhini (comme l’avait malencontreusement indiqué Guy Patin dans son annotation du livre).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665. Note 39

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1384&cln=39

(Consulté le 28.11.2022)

Licence Creative Commons