À Claude II Belin, le 2 août 1640, note 4.
Note [4]

« De la pleurésie, et s’il y a pleurésie ? » :

Baldi Baldi Florentini Medicinæ Practicæ in Almæ Urbis Gymnasio Professoris ordinarii De loco Affecto in Pleuritide Disceptatio.

[Discussion sur le lieu affecté dans la pleurésie, {a} par Baldo Baldi, {b} natif de Florence, professeur ordinaire de médecine pratique en l’Université de l’Alma Urbs]. {c}


  1. V. note [10], lettre 40.

  2. Baldo Baldi, médecin de Rome (Alma Urbs), y avait enseigné la pratique avec tant de réputation dans le Collège de la Sapience, qu’il ne tarda pas à être pourvu d’un canonicat. Il devint médecin ordinaire d’Innocent x, pape élu en septembre 1644. Le régime que Baldi tint à la cour papale était si opposé à celui qu’il avait toujours observé qu’il en tomba malade et mourut quelques mois après sa promotion (Éloy).

  3. Paris, Sébastien Cramoisy, 1640, in‑8o de 121 pages, avec épître dédicatoire à René Moreau, datée de Rome, le 1er janvier 1640, où Baldi déclare la grande amitié qui le lie à Gabriel Naudé (alors en long séjour Rome).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 2 août 1640, note 4.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0050&cln=4

(Consulté le 28/02/2024)

Licence Creative Commons