À André Falconet, le 5 mars 1660
Note [4]

« qui faisions cortège avec notre doyen » ; v. note [3], lettre 591, pour le décret de la Faculté en l’honneur de Denis Talon qui l’avait mise à l’abri des attaques des chirurgiens. Le doyen François Blondel a méticuleusement consigné dans les Comment. F.M.P. (tome xiv) le décret de la Faculté [Decretum Facultatis Medicinæ Parisiensis] en faveur de Denis Talon, daté du 5 février 1660 (en latin, pages 491‑492) ; puis, en très grand détail (en français, pages 492‑512), les Extraits des registres de Parlement contenant l’« Arrêt d’audience du Parlement confirmatif de l’union des chirurgiens jurés et barbiers chirurgiens, à la charge de soumission à la Faculté de médecine ; avec défenses de prendre qualités de bacheliers, licenciés, docteur et Collège, faire lectures ni actes publiés, porter robes ni bonnets, prononcé le 7e février 1660 ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 5 mars 1660. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0595&cln=4

(Consulté le 14.07.2020)

Licence Creative Commons