À André Falconet, le 13 janvier 1665
Note [4]

Il n’y eut pas d’accord (v. note [6], lettre latine 333), c’étaient les prémisses de la seconde guerre anglo-hollandaise : sous le haut commandement du duc d’York, James, frère du roi Charles ii et Lord High Admiral, la flotte anglaise commençait à s’attaquer avec plus ou moins de succès aux colonies hollandaises d’Afrique de l’Ouest et d’Amérique du Nord (v. note [9], lettre 802). La guerre ouverte fut déclarée le 4 mars 1665 et dura jusqu’en août 1667. Son principal motif politique était l’intention de Charles ii, roi d’Angleterre, de faire recouvrer à son neveu, Guillaume iii d’Orange-Nassau (v. note [11], lettre 252), le stathoudérat des Provinces-Unies.

La Guinée était un vaste territoire d’Afrique de l’Ouest qui correspondait à peu près à la réunion des actuels États de Côte-d’Ivoire et du Ghana.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 13 janvier 1665. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0808&cln=4

(Consulté le 19.01.2021)

Licence Creative Commons