À Johannes Antonides Vander Linden, le 23 juin 1661
Note [4]

Troisième édition, alors en préparation, des de Scriptis medicis libri duo [Deux livres sur les Écrits médicaux] de Johannes Antonides Vander Linden (Amsterdam, 1662, v. note [29], lettre 925).

Dans sa préface, Vander Linden y reconnaît l’aide qui lui a été procurée par :

excellentissimo D. Guidone Patino, Doctore medico Parisiensi ac Professore Regio, viro, supra quam aut dici queat aut quis nisi experiens credat, nato ad fovendum bonos et artes bonas, ac mihi præter modum et meritum amico.

[le très excellent Guy Patin, docteur en médecine de Paris et professeur royal, homme qui est né pour choyer les nobles arts et ceux qui les pratiquent, et mon ami au delà de la mesure et de ma valeur ; et ce à la fois plus qu’on ne peut le dire, et que ne croit celui qui ne le connaît pas].

Les notices consacrées à Henricus Citadinus (Henri Bourgeois, page 236) et à Petrus Petitus (Pierre Petit, page 533) ne citent pas (et pour cause) les deux ouvrages que Patin mentionnait ici ; sans envisager la possibilité que le premier fût le pseudonyme du second.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 23 juin 1661. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1203&cln=4

(Consulté le 27.11.2020)

Licence Creative Commons