À Arnold Senguerdius, le 29 février 1664, note 4.
Note [4]

La Scythie dite européenne était composée de la Crimée (Ukraine), la Nogai (Daguestan), le Boudgiac (Moldavie), avec une partie de la Circassie (républiques russes du Caucase septentrional) ; soit les régions situées au nord de la Mer Noire et entre elle et la Caspienne (v. note [24], lettre 197).

Reculée loin à l’est d’Istanboul (Constantinople), capitale de l’Empire ottoman, la Scythie était alors tenue en France pour une contrée peuplée de sauvages barbares ; mais la menace du Grand Turc était sur toutes les lèvres, car il occupait la Hongrie et menaçait Vienne (v. note [8], lettre latine 242).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Arnold Senguerdius, le 29 février 1664, note 4.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1320&cln=4

(Consulté le 05/03/2024)

Licence Creative Commons