L. latine 287.  >
À Arnold Senguerdius,
le 29 février 1664

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 163 vo | LAT | IMG]

Au très distingué M. Arnold Senguerdius, [1] professeur de philosophie, à Amsterdam.

Très distingué Monsieur, [a][1]

J’ai reçu votre lettre par le jeune et savant prédicateur de votre ambassadeur hollandais, [2] avec votre livre de Osssibus ; [2][3][4] je vous remercie particulièrement pour celle-là comme pour celui-ci. Dieu fasse que cesse heureusement et rapidement cette fièvre pestilente qui ravage votre cité depuis tant de mois ; ou du moins, qu’elle épargne votre famille. [5][6] Si notre ami Christiaen Utenbogard [7] convoite cette chaire de botanique de l’Université de Leyde que la mort du très distingué M. Adolf Vorst laisse vacante, [8] je la lui souhaite ardemment. Ce Vorst a été un homme remarquable, et mon ami ; je l’ai fort bien connu au travers de diverses lettres qu’il m’a écrites bien des fois. [3] Comment M. Fortunatus Plempius, [9] notre ami commun, se porte-t-il ? Quand vous lui écrirez, saluez-le de ma part, je vous prie. Notre différend avec le Jupiter capitolin est, dit-on, terminé et éteint ; [10][11] Dieu veuille que, pour le bien commun des chrétiens, le tyran turc [12] puisse aussi facilement être relégué en Scythie. [4][13] Portez-vous bien, très distingué Monsieur, et continuez de m’aimer comme vous faites.

De Paris, le 29e de février 1664.

Votre G.P. de tout cœur.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Arnold Senguerdius, le 29 février 1664

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1320

(Consulté le 21.10.2019)