À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658
Note [41]

Il est raisonnable de penser que cette somme élevée s’appliquait aux frais d’une année de séjour parisien pour un jeune homme de bonne famille. Ces renseignements touchaient au dessein que Johann Daniel Horst avait d’envoyer son fils Georg (v. supra note [2]) étudier à Paris.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658. Note 41

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1131&cln=41

(Consulté le 16.10.2019)

Licence Creative Commons