Annexe : Avis critiques sur les Lettres de Guy Patin : Voltaire, Sainte-Beuve, Nisard, Pic, Mondor, Jestaz, Capron
Note [41]

Il est, je crois, impossible de trancher cette pertinente question. Je n’ai connaissance d’aucune bribe de répertoire où Guy Patin aurait consigné ses citations favorites (« lieux communs »), mais le manuscrit 2007 de la BIU Santé prouve qu’il tenait un journal de sa correspondance, à tout le moins latine, où il gardait non seulement les dates, mais les copies (ou plus probablement les brouillons) des lettres qu’il écrivait dans cette langue. De même, dans sa correspondance française, il ne se trompait jamais sur la date de la dernière qu’il avait reçue de tel ou tel, ou de celle qu’il lui avait envoyée. Le manuscrit Montaiglon du Collège de France établit aussi que, pour s’aider la mémoire (réputée prodigieuse), Patin tenait bien à jour une liste des leçons qu’il y donnait. Nul ne saura jamais ce que contenait la montagne d’archives personnelles qui a sans doute été jetée aux ordures lors de la dispersion de sa bibliothèque.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Avis critiques sur les Lettres de Guy Patin : Voltaire, Sainte-Beuve, Nisard, Pic, Mondor, Jestaz, Capron. Note 41

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8037&cln=41

(Consulté le 17.05.2021)

Licence Creative Commons