À Charles Spon, le 1er août 1656
Note [42]

V. note [54], lettre 348, pour la Seconde apologie attribuée à Isaac Cattier mais au bénéfice de Siméon Courtaud ; François de Bosquet, évêque de Montpellier, correspondit avec Guy Patin.

Courtaud avait écrit à Charles Spon le 20 juin 1654 (ms BIU Santé no 2190, fos 198‑199) :

« C’est ici M. Chastelain, mon gendre, qui vous rend la présente. Il s’en va à Paris pour quelque affaire. J’ai désiré qu’il eût l’honneur de vous saluer et vous offrir son service ; en passant, il donnera quelque peu de temps pour voir votre ville et les médecins qui sont de nos amis. Vous aurez, s’il vous plaît, agréable si quelquefois il vient vous rendre ses devoirs comme à un de mes meilleurs amis et le plus ancien de votre Compagnie. Ma Seconde Apologie pour notre Université est imprimée à Paris depuis quelques mois et déjà distribuée tant dedans que dehors le royaume. Je ne sais si vous en avez à Lyon. Je suis le dernier à la voir et en attends de jour à autre des exemplaires de Paris. Si j’en eusse eu, M. Chastelain vous en eût présenté. Je priserai beaucoup le jugement que vous en ferez et le recevrai comme d’une personne que j’honore grandement. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er août 1656. Note 42

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0442&cln=42

(Consulté le 31.10.2020)

Licence Creative Commons